Le prophète, les femmes et la sunna.

Le prophète, les femmes et la sunna.

Dans cette table ronde, Nouria Haddou et Noura Jaballah aborde la question des relations entre le prophète de l’islam et les femmes. On pense souvent de nos jours que l’égalité homme-femme, la parité, la lutte contre les discriminations faites aux femmes font partie intégrante du monde moderne. Pourtant, il y a de cela quatorze siècles un grand homme nous prouvait le contraire.

Notre Prophète Mohammed bien-aimé (saw), sceau des Prophètes, envoyé comme miséricorde pour l’humanité, est un exemple spirituel mais avant tout humain.

La sunna du Prophète est l’ensemble des actions et injonctions que tout musulman se doit de suivre pour accéder au plus haut degré de foi. Suivre la sunna du Prophète ne se résume pas à copier son apparence, chaque musulman se doit de chercher à le suivre en profondeur, dans son humanisme, sa relation avec Allah, sa bienveillance, sa douceur et sa moralité. Un des sujets les plus riches en enseignements est la relation et le comportement du Prophète avec et envers les femmes. L’ère pre-islamique est tristement célèbre pour sa domination masculine et les maltraitances qui étaient faites aux femmes et aux filles. Un des buts majeurs de la Révélation a été d’adoucir cette société misogyne, de rétablir les droits des femmes et de mettre l’homme et la femme sur un même pied d’égalité. La relation que le Prophète (saw) entretenait avec ses femmes et les femmes de sa communauté est relaté dans de nombreux Hadiths. Il était un symbole de délicatesse et de douceur, il a exhorté à la bienveillance envers les femmes et leur a rendu leur dignité. Il a interdit aux hommes d’empêcher leurs épouses d’aller à la mosquée et d’assister à ses sermons. Les femmes étaient présentes dans toutes les sphères et donnaient leur avis dans tous les domaines. Elles étaient souvent mises dans la confidence dans les stratégies politiques et militaires. Leur point de vue et leurs conseils étaient écoutés et pris en considération. Le Prophète prenait également le temps de toujours écouter attentivement leurs plaintes et répondait à leurs questions, même les plus intimes.

Connaissant son peuple et se méfiant des réfractaires, il a répété une ultime fois, à l’occasion de son célèbre sermon d’adieu de bien se comporter avec les femmes car «le meilleur d’entre vous est le meilleur envers sa femme ».

Un des principaux défis de notre temps pour les hommes et surtout les femmes musulmanes est d’œuvrer pour un retour aux sources. Les femmes de plus en plus stigmatisées doivent sortir de la victimisation. Elles doivent déconstruire les préjugés chez les non musulmans autant que chez les musulmans et redonner aux femmes la place qui leur revient de droit.

Le travail d’aujourd’hui est de diffuser le modèle du Prophète (saw) et de s’inscrire dans ses valeurs d’humanisme et d’universalisme pour répondre aux souffrances et combattre les injustices faites aux femmes partout dans le monde.

Hames

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *